Je sais que vous avez confiance en l’avenir.

Est-ce que je me trompe ?

Votre paire d’haltères doit être le moyen de changer votre aspect. Comme une machine à voyager dans le temps vous transportant loin de votre style de vie mortel et d’un corps laid.

Voilà tout.

Vous ne l’avez peut-être pas déclaré à vos proches, de peur que l’on vous prenne pour un fou. Mais vous croyez en ce rêve depuis que vous avez compris que c’était possible : « Et si je pouvais mincir et me muscler, pour devenir plus séduisant… »

Confiant.

Nous, sportifs coquets, sommes tous habités par l’envie de devenir physiquement plus intéressant.

Vous avez donc décidé de passer aux choses sérieuses. Vous avez téléchargé les ebooks gratuits des sages de la mise en forme. Vous avez lu leurs conseils avec soif d’apprendre. Avec tout ça, vous deviez devenir le jumeau de ces sportifs, avec leur ventre plat ou leurs abdominaux, leurs formes et leur sex-appeal. Sans effort.

  • Un peu d’exercice ? C’est fait.
  • Manger moins de cochonneries ? C’est fait.
  • L’eau citronnée au réveil ? C’est fait.
  • Méditation ? C’est fait.

Le résultat des comptes : bien des heures perdues, faible fonte des graisses, énormément de confusion, et pas un physique irrésistible.

Et le plus épouvantable ?

C’est lorsque vous ouvrirez les yeux. Vous passerez de l’optimisme au désespoir. Puis, vous abandonnerez, dégoûté. Comme partout dans le monde, en disant que vous aimez bien votre corps enrobé.

Vous, derrière votre petit écran, vous méritez mieux que ça.

Votre rêve de représenter l’idéal masculin ou féminin vaut la peine. Vous n’allez pas revivre une deuxième fois sur terre.

  • Oui, c’est mieux de lever des haltères que de courir pendant des heures pour rien.
  • Oui, c’est mieux de créer une transformation qui pourrait tonifier tout votre physique plutôt que de maigrir en vieillissant.

La différence est indiscutable. Pour tout vous dire, ceux qui se transforment bien ne reviennent presque jamais sur leurs pas.

La prochaine bonne transformation sera-t-elle pour vous ?

Peut-être. Peut-être pas.

Assurez-vous simplement de voir les signes annonciateurs. Je lève des haltères depuis bien longtemps pour savoir si la muscu peut métamorphoser, ou rester un sport du dimanche.

La mauvaise nouvelle, c’est que si votre manière de vous entraîner présente ces 8 présages, vous perdrez très peu de graisse. Voire pas du tout.

La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible de rattraper ces erreurs. Et que vous pourriez bien vous trouver une passion qui vous rendra toujours plus sexy.

Voici les indices qui montrent que vous n’obtiendrez pas un physique dessiné.

 

1. Vous voulez un corps magnifique les doigts dans le nez

Le monde s’est modernisé. Ouvrez les yeux.

L’époque où n’importe qui pouvait s’époumoner dans la cour de récré, marcher tous les jours et fondre sa graisse corporelle est finie depuis déjà trois bonnes décennies.

Les exercices de cardio ne répondent plus. Attention, que l’on soit bien clair : oui, vous devrez toujours marcher et rester actif.

Le problème, c’est que vous êtes en surpoids ou maigrichon. Vous voulez soit fondre votre graisse corporelle et vous dessiner, soit bâtir du muscle et vous dessiner. Les exercices de cardio, c’est juste de quoi rester actif et brûler des calories. Rien de plus.

Votre corps n’a pas besoin d’endurance.

Hélas, tous ceux qui ont le rêve de se dessiner croient que le cardio est une étape obligatoire. Pour eux, la question ne se pose même pas. C’est comme ça et puis c’est tout.

Par exemple, prenons les deux extrêmes de la course à pied. D’un côté, il y a les marathoniens, de l’autre, les sprinteurs. Allez sur Google et voyez par vous-même la différence de silhouette parmi ceux qui font du cardio lent et du cardio intense. Il n’y a pas photo.

L’un est super dessiné, l’autre à l’air d’être frappé par la famine.

Course à pied lente :

 Podium marathon – corps mince et très peu musclé

Course à pied intensive :

Michelle Jenneke – femme avec corps dessiné et sexy
Michelle Jenneke

 

Usain Bolt – homme avec corps dessiné et sexy
Usain Bolt

 

Si votre entraînement consiste à marcher ou courir lentement, tout en regardant la télévision, ce n’est qu’une activité physique pas bien méchante. Pourquoi est-ce que j’ai un physique bien dessiné, alors que la plupart des sportifs coquets restent gras ?

La raison : donnez-vous à fond dans vos entraînements.

Levez des poids assez lourds pour vous épuiser. Soufflez. Transpirez. Surpassez-vous. Transformez votre entraînement en film d’action. Et là, votre métabolisme s’élève comme une vague. Parce que votre corps a besoin de beaucoup plus de calories pour récupérer et se renforcer.

Est-ce que cela demande des efforts ?

Terriblement.

Est-ce que cela demande de l’expérience ?

Non. L’expérience, c’est important pour donner des conseils ou gagner une médaille d’or, pas pour vous entraîner trois heures par semaine.

Lorsque je me souviens comment je m’entraînais il y a huit ans, j’en ris. Voilà pourquoi j’ai décidé de me concentrer sur l’essentiel de la transformation. J’ai eu simplement besoin d’un an de formation sérieuse.

 

2. Vous attendez le moment idéal pour commencer à lever des haltères

Je vous le dis : mon aspiration est de vous transformer. Je veux vous faire lever des haltères et manger si bien, que vous rendrez votre corps fit. Voilà pourquoi je vous raconte tout ça.

C’est énorme.

Maintenant, demandez-vous : « Si mon aspiration est de me transformer, pourquoi je ne commence pas ? »

La vérité, c’est que ça ne sera peut-être pas le désir de vous entraîner qui vous motivera, mais des habitudes bien ancrées. De la discipline et de la persévérance.

Trop souvent, nous attendons la motivation pour démarrer la muscu, mais cela revient à attendre la motivation pour nous brosser les dents. Vous adorez vous brosser les dents ? Non, c’est simplement quelque chose que vous devez faire. Et quand vous le faites, vous êtes content, propre et confiant.

Par exemple, je croise souvent une personne à la salle de sport. Chaque fois qu’on se croise, voici ce qu’elle me dit : « Kérim, faudrait trop qu’on s’entraîne ensemble. » Je lui réponds toujours que c’est jouable. Cela va bientôt faire un an que ça dure…

Répondez à ma question : si aujourd’hui vous êtes motivé, pourquoi diable commencer demain ? » Lorsque la flamme de votre motivation éblouit vos yeux, il faut commencer. Parce qu’une fois éteinte, vous ne vous lancerez pas.

La vérité, c’est que si vous lisez cela, je n’ai pas l’ombre d’un doute que votre flamme resplendit. Mais je vous laisse quand même décider de cela entre vous.

Si c’est le cas, vous ferez vos premiers pas. Pour cela, mon guide vous sera d’une aide précieuse. Vous appliquerez les méthodes. Vous obtiendrez des résultats. Vous serez si content que vous partagerez votre expérience avec tout le monde.

Si c’est le cas, vous ferez partie des sportifs coquets qu’on regarde avec envie.

 

3. Vous voulez être parfait d’entrée de jeu

Vous vous demandez comment vous transformer dans la bonne humeur ? Quels exercices choisir, quels aliments manger, et quel état d’esprit adopter ?

C’est tout à fait naturel quand on commence la musculation. On n’a pas toute notre tête quand on veut identifier notre niveau de forme, et, souvent, on est à côté de nos pompes.

Mon style de vie, avec ma forme actuelle, n’a pas pointé son nez du jour au lendemain. Imaginez un instant qu’une femme obèse, qui n’a jamais fait de sport, essaye de se placer à mon niveau d’entrée de jeu.

Vous voulez que je vous dise ?

Je pense qu’elle abandonnerait au bout de trois jours. Week-end compris. Parce que la réussite en transformation physique n’a rien à voir avec le fait de soulever 200 kg ou s’entraîner tous les jours. Ni de votre génétique.

Rien à voir.

La victoire d’un sportif coquet a plus à voir avec son niveau personnel. Avec sa capacité à se former et à se montrer patient. Quand vous démarrez au plus bas, cela veut dire que vous bénéficiez d’un plus grand potentiel de transformation. Alors soyez enchanté de démarrer là où vous le pouvez. Vous n’irez pas à la salle avec la boule au ventre, mais avec enthousiasme.

Si vous arrêtez de vous donner des coups de pieds au derrière. Si vous prenez du recul. Si vous n’attendez pas trop de vous. Alors, vous serez prêt à grimper les échelons. Vous ne vous soucierez plus jamais de votre développement – surtout si vous stagnez.

Vous n’aurez qu’à continuer d’avancer, et vous n’obtiendrez que du succès. Je veux dire : un physique qui se construit de semaine en semaine et qui devient de plus en plus beau.

 

4. Vous cherchez toujours des excuses pour en faire le moins possible

Petite question surprise. Depuis la création de Google, combien parmi vous ont lu des articles sur des « modèles fitness » qui passent leur journée à taper la bronzette au bord du lac ?

Oh, mince ! J’aurais voulu me tromper : tout le monde.

C’est des conneries. Enfin au début.

Ma silhouette, je ne l’ai pas obtenue comme ça, d’un claquement de doigts. J’avoue, aujourd’hui, je m’entraîne mieux, mais j’ai fortement l’impression d’en faire moins qu’au début.

Pourquoi ?

Parce que :

  • La musculation fait partie de mon style de vie
  • Je mange en équilibre
  • J’ai un physique ni mince ni inharmonieux , mais dessiné

Alors oui, j’ai l’impression d’en faire moins.

Mais bordel ! Je me suis donné un mal de fou pour obtenir ça.

Si seulement vous pouviez imaginer comment c’est dur de se transformer, alors qu’on n’y connaît pas grand-chose en muscu. Personne pour répondre à vos questions. De la confusion, des doutes.

Aujourd’hui, je suis là si vous avez besoin d’aide. Mais moi, lorsque j’avais des questions, il n’y avait personne pour me répondre. Je trouvais les réponses moi-même, en cherchant, comme un scientifique excentrique.

Retour vers le futur - scientifique excentrique – Kerim Blogueur
À gauche, le scientifique excentrique qui invente la machine à remonter le temps (fictif) – je suis un peu pareil en transformation physique (réel)

Comment est-ce que je m’y suis pris ?

J’ai lu un tas de livres, d’ebooks et d’articles sur la mise en forme. Mon but était de trouver LA méthode la plus favorable à une transformation physique harmonieuse. (Tourner autour du pot, ce n’est pas mon truc.)

Je me souviens comment je devenais fou. Je passais des heures entières devant mon ordi, les yeux rouges. Je me posais des milliers de questions, ce qui me frustrait beaucoup. Heureusement que je suis né déterminé. Car je me suis lancé dans des tests. Je rayais les conseils bateau et ne gardais que les conseils simples et fiables.

Résultat ? Je l’ai trouvé, cette méthode. Et puis j’ai écrit un article pour la résumer. Pour la découvrir, c’est par ici :

Oui, je sais comment tonifier mes muscles et fondre ma graisse corporelle. Non, je n’ai plus aucune confusion, car je sais ce que je veux : un physique dessiné et en forme. Et malgré ça, même si j’ai atteint mon rythme de croisière, je lève des haltères trois heures intenses par semaine. C’est le minimum.

Vous n’êtes pas prêt à sacrifier trois petites heures par semaine pour vous muscler ? Vous cherchez toujours des trucs, comme « comment perdre du poids sans faire d’exercice » ? Vous n’aimez tout simplement pas l’idée que lever des haltères puisse vous transformer ?

Alors fermez cet article. Vous n’obtiendrez jamais ce que vous voulez, car perdre du poids sans rien foutre, c’est juste pour les rêveurs. Pour les pigeons. Pour ceux qui ne prennent pas soin d’eux.

Lorsque vous commencerez à distinguer les lignes de votre musculature, vous pourrez passer plus de temps à traîner au bord du lac. C’est ce que font les sportifs coquets.

Mais d’ici là, il faudra vous entraîner en fournissant de gros efforts, au moins trois heures par semaine.

 

5. Vous en faites trop, beaucoup trop

Juste milieu.

Avant que votre physique ne devienne une merveille sculpturale, vous allez devoir l’habituer tout doucement à l’exercice. Puis vous allez devoir aussi l’en priver.

La transformation ne dépend pas de votre expérience. La transformation dépend de vos habitudes adéquates.

Qu’est-ce que ça veut dire ? Vous voulez vous entraîner pour vous muscler et fondre votre graisse. Alors il va falloir vous reposer pour favoriser cela. Tout simplement car c’est lorsque l’on se repose que notre corps se tonifie.

Si je vous conseillais de vous entraîner comme un guerrier tous les jours, en levant des poids, vous irez droit au surentraînement. Car vous n’aurez pas assez de récupération entre vos séances. Vous risquez de vous épuiser, de vous blesser et, bien sûr, d’abandonner.

C’est comme si vous arrosiez excessivement votre plante croyant qu’elle va pousser plus vite. Au contraire, vous pouvez la décolorer très vite.

Par contre, si je vous proposais de vous entraîner intensivement trois fois par semaine, en levant des haltères, vous irez droit à la transformation. Pourquoi ? Car vous obtiendrez toujours un temps de récupération entre deux séances intenses. Vous reviendrez en vainqueur.

Oui, une heure de levage de poids, trois fois par semaine, suffit. Une quatrième en cardio fractionné de haute intensité peut aussi jouer pour vous. Quand vous voyez ma silhouette, avec seulement trois séances par semaine, avec une forme physique pareil, vous vous doutez bien que trop de sportifs s’entraînent mal. Regardez mes photos et vidéos sur Instagram.

L’habitude vient aussi de la persévérance. C’est une qualité d’une telle puissance qu’elle n’admet pas la possibilité d’un échec. Alors fixez-vous des habitudes, votre métamorphose sera le résultat.

 

6. Vous vous fixez des buts invraisemblables

Au fond, nous avons tous un point commun. Nous adorons rêver. Nous voulons caresser d’invraisemblables espoirs. Le tout, presque sans rien faire. Aussi invraisemblable que cela vous semble, c’est vrai !

Vous pensez que lever des haltères tous les jours comme un dingue et boire de l’eau citronnée chaque matin, vont vous offrir une nouvelle beauté sur un plateau, d’une semaine à l’autre. Vous vous imaginez déjà acheter ce nouveau jean moulant, qui devrait mettre en valeur vos fesses.

La réalité est un tout petit peu différente. Vous vous acharnez sur les haltères, mais il ne se passe pas grand-chose. Du moins à l’extérieur. Mis à part des courbatures. Mis à part que vous êtes frustré. La totale.

Peut-être que vous réalisez tout ce qui est juste, ce qui accentue votre frustration.

Si vous êtes un dur à cuire, vous continuez l’aventure jusqu’à ce que ça paye. Si vous êtes frustré à cause de votre silhouette repoussante, vous pétez un câble. Pourquoi ?

  1. Vous bossez dur. Et, malgré ça, vous ne changez pas d’un poil.
  2. Vous êtes impatient. Je vous le dis, il n’y a pas de raccourci pour vous muscler et fondre votre graisse corporelle. Vous devez vous entraîner sans limites si vous voulez vous transformer. Sachez que cela prend du temps. Peut-être même une bonne année pour voir un sacré changement. Parce qu’il faut autant de temps pour contourner tous les obstacles à travers votre chemin.
  3. Vous y croyez dur comme fer, mais vous commencez à vous poser des questions. Ce n’est pas très amusant de se remettre en question, mais c’est souvent temporaire.

Les personnes qui n’obtiendront jamais un physique dessiné ont un vilain défaut : celui de se fixer la lune, avant d’avoir construit leur fusée spatiale.

Celles qui sont exemplaires font les choses dans les règles de l’art : elles ont choisi de se muscler trois ou quatre fois par semaine, et, comme effet secondaire, elles obtiennent des résultats. Et puis elles ne se privent pas bêtement.

Pensez-y dans votre développement physique. Pensez-y dans votre développement personnel. Pensez-y dans tout, dans la vie. Vous savez que vous devez fournir des efforts – enfin, j’espère pour vous – pour profiter des résultats. L’inverse ne marche pas, sortez ça de votre tête.

Alors avant de vous fixer des buts incroyables, mais que vous ne savez pas comment atteindre, pensez-y.

 

7. Vous vous mettez vous-même des bâtons dans les roues en mangeant n’importe comment

Là, vous ne pouvez vous en prendre qu’à vous-même. Et vous devez régler ça très vite. Ou vous n’obtiendrez pas de résultats parlants.

Vous êtes libre de manger tout ce que vous voulez. Personne ne vous interdira quoi que ce soit. Habituez-vous juste à rouler pour l’équilibre et la tempérance. Parce que vous savez bien que vous ne vous dessinerez pas en mangeant des beignets matin, midi et soir, et en buvant des sodas chaque fois que vous avez soif.

Je sais, ça fait peur. Au début, vous vous demandez si cela va vous obséder, vous avez peur de vous sentir frustré par ce changement positif. Vous sentez ce vent de panique qui souffle sur vous.

Pas d’affolement. Vous ne vous priverez JA, MAIS, de faim. Ce que je vais vous dire peut vous surprendre, mais beaucoup de personnes bien foutues s’autorisent de manger des cochonneries de temps en temps. Et, croyez-moi, cela leur est favorable.

Je ne vous dis pas de vous gaver de conneries chaque jour. Non, ce n’est pas moi qui vais vous encourager à ça. Je vous dis simplement de favoriser ce qui vous aidera à obtenir de bons résultats. Si vous voulez vous dessiner, alors mangez plus de façon équilibrée que de façon cochon.

Par exemple, vous sifflez une bouteille de deux litres de Coca-Cola par jour ? Alors essayez d’en boire un peu moins. Comme 1,9 litre par jour. Puis 1,8 litre… Puis 1,7 litre… Vous verrez, vous trouverez ça trop facile, et vous vous intéresserez de plus en plus à la vraie nourriture. Ainsi, vous favoriserez votre transformation. Car l’équilibre des bons aliments transforme votre physique « flasque et lessivé » en physique « mince et dynamique ».

Et la musculation vient ajouter un détail qui fait la différence entre une personne mince et une personne sexy : elle rend votre physique mince, dynamique et dessiné. Mille fois plus vite que votre alimentation seule.

L’équilibre est une solution magique, qui ne comprend que des bénéfices. Mais elle ne comprend pas le fait de se gaver, et surtout, n’importe comment.

Et je termine avec mon dernier signal d’alerte. C’est peut-être le plus important des huit signaux. Alors réglez-le au plus vite. Parce qu’il y en a encore qui croient qu’on peut remporter une médaille d’or sans s’entraîner.

 

8. Vous pensez que la transformation physique est facile

« Si c’était facile, tout le monde l’aurait fait. »

Vous avez sans doute déjà vu, en vidéo ou en photo, cette femme souriante et sexy, en train de bouger ses bras de haut en bas, sans transpirer, pour qui ça à l’air si facile. Ou cet homme souriant et canon, en train de tirer sur la poulie, sans transpirer, pour qui ça à l’air si facile.

Vous vous dites : « Ça à l’air facile et tellement amusant ! Mais moi aussi je peux faire la même chose et obtenir le même corps qu’eux ! »

Vous vous êtes précipité à imiter ces top-modèles ?

Quelle erreur !

Ha ! Ha ! Je pars d’un éclat de rire, atroce. Pour tout vous dire, cela m’énerve.

Ils sourient parce qu’ils sont rémunérés. Quand je souris alors que je m’entraîne, c’est par folie, et non parce que c’est marrant. S’ils ont eu ce physique, ce n’est pas avec quelques abdos ou tirages à la poulie.

Je vais vous révéler comment ils ont obtenu ce physique. Imprimez bien ceci dans votre tête :

C’est avec de gros efforts, et des efforts réguliers.

Vous avez du pain sur la planche.

Vous ne savez comment il faut en vouloir pour avoir un corps fit. Si ça se trouve, vous pensez que c’est quelque chose de temporaire. Vous vous êtes entraîné efficacement pendant six mois et, comme vous n’avez pas obtenu un physique de rêve, vous avez tout plaqué.

Vous allez rejoindre les lâcheurs qui ne gagnent jamais. Pas les gagnants qui ne lâchent jamais.

L’heure est grave. Vraiment. Parce que vous ne pouvez pas revenir en arrière.

Que faire, alors ?

Vous avez une unique solution.

  • Oui, vous pouvez sortir de votre zone de confort et vous habituer à fournir des efforts.

Est-ce que ça sera facile ? Non. Ça sera simple et électrisant.

Est-ce que ça vaut le coup ? Sans l’ombre d’un doute.

Peu importe ce que vous entendez : l’achat d’une machine ou l’abonnement à une salle de sport ne rendra pas l’exercice plus facile. Lorsque je m’entraîne, je ne cherche pas la facilité, je cherche simplement à fournir un maximum d’effort, et le plus vite possible. Parce que c’est comme ça que nous nous transformons.

Si vous ne vous remuez pas le derrière et que vous ne mangez pas comme il faut, vous connaîtrez la déception. Et vous abandonnerez comme tout le monde, car vous ne voyez pas de résultat, ou n’importe quelle excuse non valable.

Se dessiner. Ça n’arrivera jamais en se vautrant dans un fauteuil et en cherchant des comprimés miracles sur Google. Ça n’arrive qu’en levant des haltères régulièrement. La plupart des gens ne voient que le résultat. Mais ce qu’ils ne voient pas, c’est ce qu’il se passe derrière le rideau.

Avant de toucher une paire d’haltères, avant d’imaginer le physique que vous aimeriez obtenir, soyez prêt à vous dépenser. C’est la recette de la transformation physique en trois étapes :

  1. Fournir de gros efforts, dans un petit laps de temps
  2. Manger équilibré pour vous développer et vous donner de l’énergie à revendre
  3. Vous reposer suffisamment

 

Comment couper les signaux d’alerte, et devenir physiquement sexy

En le voulant vraiment. En s’y mettant sérieusement. En apprenant à réaliser les exercices ultimes. En apprenant à manger favorablement. En me posant des questions en commentaire. En faisant durer le plaisir.

Soyez passionné.

Soyez curieux.

Vous voulez un changement complet de votre allure ? Vous le pouvez.

Vous voulez voir ce que ça fait de recevoir des compliments sur vos fesses ? Votre ventre ? Votre dos ? Vos épaules ? Vos cuisses ? Vous le pouvez.

Et je serai fou de joie pour vous, car j’aurais la preuve que toutes les heures que je passe à taper sur mon clavier et à lever la tête pour regarder mon écran, comme si j’étais tout seul sur une autre planète, auront été bénéfiques à quelqu’un.

 

P. S. Quel est le plus gros souci avec votre développement physique ?

Racontez-moi tout.

Vous en bavez pour fondre votre graisse corporelle ou pour vous muscler ? Je peux vous aider. Ici, en commentaire.

Et bientôt en privé – j’offrirai 20/25 minutes de coaching téléphonique. Ça sera gratuit, sans obligation et absolument confidentiel, et je ne le ferai pas gratos pendant des mois. Le moment venu, je vous enverrai un mail avec les instructions.

8 signaux d’alerte indiquant que votre physique ne se dessinera pas

Kerim Yilmaz

Par le temps qui court, Kérim doit être en train d'écrire un article sans fin. Dans le seul but de vous apprendre à vous muscler si bien que vous pourrez plaire avec votre corps.

2 thoughts on “8 signaux d’alerte indiquant que votre physique ne se dessinera pas

  • 23 mars 2019 à 15 h 55 min
    Permalien

    Bonjour Kérim,
    juste pour te remercier de ton exemple inspirant, et bonne continuation à toi⭐

    Répondre
    • 23 mars 2019 à 22 h 57 min
      Permalien

      Salut, Grégory.

      Eh bien merci beaucoup. Tu me fais vraiment plaisir. Que de la réussite pour toi 🍀

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.